La lumière au bout du tunnel


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Constellations familiales.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Constellations familiales.   Lun 9 Juil - 13:48

« Ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin. » Carl Jung

Je vous invite à visiter ce site et à vous intéresser à cette notion et à aller visiter ces sites!

"Nous appartenons tous à une famille, c'est-à-dire un système, qui a ses propres lois, invisibles, pour en maintenir l’équilibre. De puissants liens nous relient à notre famille d’origine (là où nous sommes nés), et notre famille actuelle (celle que nous fondons).

Notre comportement est en partie conditionnés par des « loyautés » inconscientes et un héritage familial qui nous dépasse. En effet, certains événements perturbent l’équilibre du système familial (suicide, viol, exclusion , injustice , mort en couches, enfant mort-né, etc) et cela sur plusieurs générations. Alors quelqu’un de la famille actuelle cherchera à rétablir l’équilibre du système en suivant un destin difficile, (maladie-difficultés de couple, professionnelles, échec scolaire)

Les Constellations Familiales, méthode mise au point par le thérapeute Bert Hellinger, révèlent les dysfonctionnements systémiques et permettent de les dénouer. Ainsi l’ordre fondamental de la famille est-il rétabli, en honorant une personne morte et oubliée, en redonnant à chacun sa juste place dans la fratrie, par exemple. La personne qui fait ce travail éprouvera soulagement, stabilité, sérénité et pourra devenir acteur de son propre destin. L’ordre et l’amour seront restaurés dans la famille, condition essentielle à son épanouissement et sa liberté intérieure."



http://www.bonjourchezdo.com/IRI/constellations/

Quelles sont les lois qui régissent les systèmes humains ?

Trois grands principes régulent les systèmes humains, et principalement le système familial.

1. L'appartenance
Tous les membres d'une famille ont le même droit d'appartenance. C'est un droit que nul ne peut contester. Il n'y a pas de degré d'appartenance supérieur ou inférieur. Le simple fait de notre naissance nous donne une place dans la famille. Même notre mort ne peut remettre cet appartenance en cause.

Si l'appartenance est refusée à un membre de la famille, intentionnellement (exclusion, bannissement…) ou non (oubli, refoulement…), il y a une place vide dans le système. Le système exige qu'une autre personne née après la personne absente occupe cette place vide pour retrouver son équilibre. La personne qui prend la place vide vit la vie, le destin de l'autre, quitte à « mettre de côté » sa propre identité.
Si sa place est rendue à l'exclu, alors la personne qui l'avait remplacé est libérée du devoir de porter la mémoire et retrouve la liberté de vivre sa propre vie.

2. L'ordre
C'est une notion qui nous est assez familière. L'ordre systémique suit l'ordre chronologique. Ainsi les parents viennent avant les enfants. Le premier enfant vient avant le second, et ainsi de suite. Les « grands » assument les responsabilités qui leur reviennent, les enfants ne sont que des enfants, les aînés ont des droits et des devoirs vis-à-vis des plus jeunes.

Chaque fois qu'un membre de la famille prend la place d'un autre, il n'est plus à la sienne, et le système est perturbé. Que cela soit si un enfant assume le rôle d'un de ses parents ou ancêtres ou prenne la place d'un frère ou d'une sœur. Cela empêche celui qui prend le rôle de vivre la vie qui devrait lui revenir de par l'ordre de sa naissance.

3. L'équilibre entre prendre et donner
Les relations humaines s'équilibrent selon un échange équitable entre donner et prendre (ou recevoir).
L'égalité de cet échange ne se fait véritablement que dans le couple et entre adultes. Mais il se fait aussi entre parents et enfants sous forme d'un transfert entre générations.

Les parents donnent à l'enfant. L'enfant prend de ses parents. Mais quand il deviendra parent, l'enfant donnera à son tour à ses enfants, qui prendront. Ainsi l'échange entre parents et enfants joue à « saute-mouton », mais au bout du compte, un équilibre global s'établit.

Dans un échange d'égal à égal, celui qui reçoit de l'autre se trouve en situation de « dette », se sent redevable et n'aura de cesse de rendre pour retrouver l'équilibre. Si l'on rend un peu plus qu'on a reçu, un nouveau léger déséquilibre va inciter à prolonger l'échange. C'est là que se situe la dynamique d'une relation. Celui qui refuse de prendre ou qui prend trop met l'équilibre de la relation en péril. Celui qui donne plus se prévaut de sa générosité, celui qui prend moins se trouve sous la dépendance de sa dette.
Le besoin d'équilibre touche le mal comme le bien. Le pardon n'est pas approprié : le pardon met celui qui pardonne en position de supériorité, il accorde sa « grâce », et met l'autre en situation de dette. Il convient donc de demander une réparation à la mesure du préjudice commis. Les deux partenaires sont alors à égalité et l'équilibre est retrouvé.
L'échange n'est pas forcément un « échange standard ». Il est des circonstances où le don ne peut se faire de manière équivalente. Alors, le fait de remercier sincèrement et d'honorer la personne qui donne est l'unique moyen de rétablir l'équilibre. Si critiques, amertume et sarcasmes viennent à la place, l'équilibre est rompu. Et le système investira quelqu'un d'autre de la mission de rétablir l'équilibre et de réparer les torts, souvent dans une génération suivante.

De quel besoin archaïque découlent ces lois dans les systèmes familiaux ?

Les lois de la biologie sont intransigeantes : il faut avant tout maintenir l'espèce. Chez nous, l'enfant arrive dans un état de dépendance totale. Il a une nécessité absolument vitale d'appartenir à son clan, à sa famille.
Ainsi donc, les conditions dans lesquelles il est accueilli importent peu, pourvu qu'il soit accueilli
Cela repose sur une « logique infantile folle » : « Ce besoin instinctif d'appartenance soude l'enfant inconditionnellement à sa famille. Il est prêt à partager son destin sans réserves, et si besoin est, à ses propres dépens… [son amour] est plus absolu encore que l'amour des parents pour leurs enfants. » (Marlies Holitzka et Elizabeth Remmert, Guérir dans sa famille).

C'est ainsi que :
-L'enfant prend en charge destins et souffrances d'autres membres de la famille, par amour. Il arrive au monde équipé d'une sorte de radar affectif.

-Le système familial, pour assurer son équilibre - et sa survie -, peut charger le nouvel arrivant d'une mission. On peut rapprocher cela d'une transmission génétique : elle est inconsciente, elle est incontournable, elle est imprimée dans chacune de nos cellules.

On parle de mémoire génétique. On parlera de mémoire familiale inconsciente.

Les constellations familiales, ce qu'elles permettent

Les travaux de Moreno et de Satir sur les thérapies familiales ont montré que celui qui « va mal » dans une famille n'est pas souvent celui qui est à l'origine du problème. Bert Hellinger a peaufiné ce travail en donnant forme aux Constellations Familiales.

Les constellations familiales permettent de représenter un système familial dans sa globalité, d'y mettre en évidence les lois - et surtout là où les lois du système n'ont pas été respectées, au point de provoquer le déséquilibre.
Les constellations familiales, qu'est-ce qui s'y passe ?

Histoire familiale et mémoire familiale (inconsciente)

L'histoire familiale est écrite une fois pour toutes. Le grand-père Emile qui est mort pendant la guerre de 14 est bel et bien mort. Il y a des dates, des photos, des tombes… Ce sont des faits tangibles dont on se souvient - ou pas.

La mémoire familiale est composée de tous les sentiments, les émotions et les ressentis qui ont envahi les membres de la famille pendant ou après les évènements de l'histoire familiale. Cette mémoire se transmet, sous une forme inconsciente et subtile, mais néanmoins très réelle. C'est elle qui induit la Fidélité Familiale Inconsciente, et tout ce que les descendants ont mission de prendre en charge pour rétablir l'équilibre dans la famille.


http://www.lacledanslarbre.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Constellations familiales.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les constellations familiales
» Cartes par constellations
» [SUISSE] Blason et Armes familiales de KEKIONE
» Les constellations de l’été
» Constellations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lumière au bout du tunnel :: numéros et liens utiles :: liens, sites....-
Sauter vers: